Comment bien choisir son anti-virus ?

– J’ai encore des emails intempestifs de personnes malvaillantes (ex : le nom d’un ami noté devant l’adresse emails avec le changement d’une voyelles ou comsonnes ou fausse page “ORANGE”,”nom d’une banque”). Afin d’éviter l’exploitation des failles non corrigées, certaines solutions de sécurité payantes possèdent un module capable de bloquer de manière proactive l’exploitation de ces failles par des logiciels malveillants positionnés sur des pages Internet.

Il existe en effet des déclinaisons de logiciels de sécurité qui contiennent un antivirus et de nombreuses autres options de protection : pare-feu avancé, contrôle parental, vérification des liens, protection des connexions Wi-Fi, réseau privé VPN, etc.

Protection anti-exploit : Pour pénétrer dans les systèmes d’exploitation des internautes, les attaquants exploitent régulièrement des failles présentes dans le système (navigateur Internet) et dans les programmes tiers installés. Spécialiste de solutions IoT pour le ferroviaire et le BTP, Stimio annonce une première levée de fonds d’1,3 million d’euros pour développer sa plateforme et sa présence à l’international (08/01 12h29). On lit partout que les plateformes Unix sont “insensibles” aux attaques, ce qui me laisse perplexe, disons plutôt que Linux est moins attaqué car moins utilisé et donc concernant un public plus retreint. L’UFC-Que choisir est une association à but non lucratif entièrement consacrée à satisfaire les besoins des consommateurs, protèger leurs droits et leurs intérêts par ses campagnes, enquêtes, actions collectives et achats groupés. Mais attention toutefois, car certains ne protègent pas contre les spywares ou les rootkits, ne portent pas d’attention particulière au téléchargement des fichiers, ne contrôlent pas forcément les courriels et leurs pièces jointes avant leur enregistrement sur l’ordinateur ou ne tentent pas de repérer en temps réel les sites Internet susceptibles d’infecter l’ordinateur.

A découvrir également :
Wordpress : Comment optimiser la qualité de vos images

Je sais que ce n’est pas évident lorsqu’on n’y connaît rien ou lorsqu’on a 8 ans, mais malheureusement ce n’est pas aussi facile que de boucler sa ceinture pour prendre la route.

Je vous propose donc de visiter les sites officiels des antivirus cités dans cet article (notamment les plus populaires) et de vous faire une idée par vous même, au lieu de télécharger l’Antivirus X ou Y parce qu’on vous dit que c’est le “meilleur” et qu’il vous “protège absolument contre tout” (ce qui serait un mensonge).

Lire également :
3 bonnes raisons d’apprendre Excel

Ces suites de sécurité profitent à chaque nouvelle édition d’avancées technologiques ou pratiques : Module de protection bancaire, contrôle parental, mode « bac à sable », protection des réseaux sociaux…La liste s’agrandit d’années en années.

Avant de faire votre choix, pensez à vérifier le nombre d’ordinateurs sur lesquels peut être installé le programme (la version boîte est généralement multiposte, mais il arrive que l’éditeur propose sur son site une version monoposte, moins chère) ainsi que la durée de la licence (1 ou 2 ans), c’est-à-dire la période pendant laquelle la base antivirus peut être mise régulièrement à jour.

Comment choisir son antivirus et quel est l’antivirus le plus efficace?

Son utilisation est destinée aux ordinateurs qui disposent d’une solution de pare-feu installée et efficace, sinon son efficacité s’en voit d’autant réduite. Uroburos, Regin ou encore Babar, sont des codes nuisibles modulaires (modifiables à distance en fonction de l’attaque souhaitée) dont leur complexité induit d’importantes équipes de développement et de gros budgets.

Dans le graphique publié sur leur site, ils indiquent le taux de détection des menaces (noir), le nombre de fois où l’utilisateur est sollicité (vert) ou ce qui est passé à travers maille (orange). A mon sens, il manque un aspect qui n’a pas été abordé, et qui est le volume de l’antivirus et s’il permet la fluidité de l’ordinateur ou au contraire ralenti et freine tous les programmes. Il faudrait faire éventuellement des tests à plus grande échelle pour apporter des statistiques plus précises sur la détection, mais celles-ci n’auraient pas grand intérêt par rapport à ce qui suit. Il faut prendre soin de son PC, de son Mac, de son téléphone, de sa tablette…A force le budget se réduit comme peau de chagrin et parfois il faut sacrifier un appareil…Heureusement, la licence multi device permet de s’équiper en réalisant de grandes économies et parfois même pour moins cher que pour une simple solution de protection.
Si un éditeur possède un laboratoire efficace qui permet de capter les menaces pour protéger ses clients, cela peut vite devenir un désastre si le client bug, fait ramer Windows et cause de multiples problèmes. Certains ont même des options de configuration pour permettre à l’utilisateur d’entretenir le système, de mettre à jour les logiciels ou se faire discret lors de l’utilisation d’un logiciel ou d’un jeu.
En somme, et dans le doute, je vous propose d’opter pour la sécurité maximale, mais si vous avez un budget serré et/ou que vous êtes plutôt méfiante et connaisseuse en ligne, vous pouvez faire l’abstraction de certains services additionnels.

Le choix, naturellement subjectif, revient au futur acquéreur, et c’est pour cela que je n’ai pas apporté de réponse définitive et unique tout au long de l’article ou dans les commentaires. Plus complexe que la seule analyse d’un échantillon de virus, ce test tente de mettre les logiciels dans des situations proches de celles que vont rencontrer l’utilisateur : sites malveillants, failles de logiciels, liens vers des malwares etc. En effet le choix de l’antivirus sont pour certains utilisateurs est une question important, de peur de se tromper, en pensant qu’en prenant un mauvais antivirus, ils risquent d’être mal protégé et d’infecter leur ordinateur avec des logiciels malveillants. Et il n’y a pas de véritable moyen LOGICIEL d’améliorer grandement la vitesse d’un ordinateur, dans ce cas il faudrait éventuellement changer un composant ou deux (mémoire RAM par exemple). Cela dit, il m’est difficile de vous apporter une réponse 100% objective, car c’est un peu comme répondre à une demande au sujet de la meilleure marque d’ordinateur à un prix donné. Celui-ci contient un lien renvoyant vers un site pirate où, sous prétexte d’une mise à jour ou d’une vérification, le destinataire est invité à transmettre des données personnelles (identifiant, mot de passe.
Le désavantage de ces solutions est que les éditeurs ont des politiques de plus en plus agaçantes et proposent maintenant de multiples programmes additifs de l’éditeur (solution VPN, logiciels de nettoyage Windows, navigateurs internet, etc). Alors choisissez un antivirus parmi cette liste dont je vous récapitule certains liens ci-dessous, mais (re)lisez tout de même les derniers paragraphes ci-dessus car vous risquez de télécharger un antivirus pour rien 😉. Il faut éviter de surfer sur des sites Internet incertains, de télécharger des fichiers dont la fiabilité n’est pas assurée ou d’ouvrir des pièces jointes douteuses, même si elles semblent provenir d’un de vos contacts.

Les antivirus gratuits sont-ils suffisants ?

La plupart des éditeurs proposent des versions d’essai, cela permet de s’assurer que l’antivirus vous convient et qu’il ne pose pas de problème avec votre configuration ou utilisation de l’ordinateur.

Windows Defender ne possède aucune politique commerciale, ainsi on ne vous harcèle pas de propositions pour passer à une version payante ou ne tente de pas de vous refiler des logiciels tiers de l’éditeur. ÉDIT : il est tout de même à noter que les antivirus se mettent à détecter le site jour après jour, mais qu’il faut probablement des semaines ou des mois pour que tous les antivirus le détectent.

Ce code peut être une porte dérobée (ou backdoor), un outil de prise de contrôle à distance (ou RAT pour Remote Access Tool), un logiciel espion (ou Spyware) ou un logiciel publicitaire (ou adware). Si vous ne l’utilisez pas, et d’une manière générale si vous n’utilisez pas les fonctionnalités premium hormis avast cleanup, vous n’avez en théorie pas besoin de posséder tout l’arsenal pour votre utilisation actuelle.
Vous aurez donc potentiellement besoin de plus d’outils de sécurité qu’un “simple” antivirus, ou en tout cas vous aurez besoin d’une version premium adaptée aux besoins de sécurité qu’il faut d’abord établir. – Le nombre de périphériques protégés par une seule licence est également un critère de choix si vous comptez protéger plusieurs ordinateurs/smartphones en même temps (et ainsi faire des économies).

Le point important au sujet de Linux est en fait toujours le même : c’est l’utilisateur qui doit être insensible aux attaques, car beaucoup d’entre elles sont indépendantes du système.
Vous avez raison, Linux est préférable pour les activités risquées, pas exactement parce qu’il est “insensible” aux menaces mais parce qu’il y a moins de logiciels malveillants le visant.

C’est généralement le produit d’entrée de gamme, qui historiquement sert à protéger un ordinateur contre les logiciels malveillants, en jouant le rôle de gardien, de chercheur et de guérisseur.

Je n’y vois pas BitDefender alors qu’il n’a jamais été pris en faute dans les tests que vous publiez (sauf pour la détection d’un crypter (mais aucun autre programme n’a réussi ce dernier test).

Tous les fournisseurs d’accès à Internet mettent à la disposition de leurs abonnés un logiciel de contrôle parental, certaines messageries contiennent un filtre antispam et la plupart des navigateurs web (Internet Explorer 7, Firefox, Opera) intègrent désormais une fonction antiphishing. On peut également lire des top 10 antivirus un peu partout, mais ces tests et comparatifs ont tous un point commun : ils se basent sur le nombre de fonctionnalités, les prix, les sponsors, ou encore la popularité des antivirus. En pratique, si un internaute se connecte à son compte bancaire pour faire un transfert en ligne à partir d’un ordinateur infecté, le code malveillant peut manipuler en temps réel les montants et le destinataire du transfert.

Ils évoluent en se dotant de fonctionnalités adaptées à l’internet et aux usages du moment, tentant ainsi de suivre l’évolution des menaces afin de protéger au mieux l’utilisateur et son système. Pour se faire une idée précise des effets d’une suite de sécurité Internet sur votre ordinateur, il est recommandé, avant d’acquérir définitivement le logiciel, de télécharger sa version d’évaluation.

J’ai programmé un outil que j’ai appelé “Informations Système”, et qui va simplement récupérer des informations sur le PC : nom, quantité de mémoire disponible, version du système…etc. Je me demande s’il ne détecterait pas aussi un fichier texte classique contenant le simple mot “virus”… On doit bien s’amuser au quotidien avec cet antivirus en tout cas….

Comment choisir son antivirus ?

Il est donc peu intéressant de chercher le seul et unique “meilleur antivirus”, car il y en a beaucoup qui sont bons, et la pertinence des fonctionnalités offertes dépend encore une fois de vos propres besoins.

    Sur le site de l’entreprise, on peut ainsi lire : “Nous utilisons les données (collectées) pour améliorer nos produits et services, envoyer des notifications, offres et promotions et générer des revenus à partir de nos offres gratuites en utilisant des données non personnelles.

    Plus discrets (lire glossaire ci-dessous), ces programmes sont utilisés par les pirates pour récupérer sur les ordinateurs des particuliers et des entreprises toutes sortes de données personnelles (coordonnées bancaires, mots de passe, adresses e-mail. En somme, utiliser un système plus sécurisé qu’un autre est forcément un choix logique et intéressant, mais ce qui est sécurisé à 99% n’est pas sécurisé 😉 Concernant les NAS, je pense que ça vient du web en général qui lui aussi est plutôt porté sur les systèmes Linux, probablement pour la même raison qu’il y a moins de menaces visant ces systèmes (et que c’est gratuit/open source).

    Pour moi c’est important pour une petite entreprise dotée d’un bon antivirus (Bit Defender), mais qui ralenti beaucoup les divers programme utilisés : outils office, logiciels de gestion commercial, ou de calcul technique. L’antivirus (et toutes les solutions qui s’y rattachent) prennent également de la mémoire RAM pour l’exécution en temps réel des agents de protection, de l’espace disque pour les bases de données, et du temps de calcul processeur pour les traitements divers. mais je ne sais pas lequel choisir d’autant qu’elle regarde des films en streaming et qu’elle est également censée travailler ses cours (elle est en fac de droit) et faire des recherches sur internet. merci pour le temps que vous avez passée a faire ces tests et de nous expliquer avec preuves a l’appui les fonctionnalités d’un anti virus et les defauts de ces anti virus pour ma part je pense que les anti virus sont eux meme des menaces pour nos donnée je pense qu’il peuvent copier nos donnée, les prendres sens qu’on s’en rendent compte pour des fins commerciaux etc. Sachez par ailleurs que les logiciels de sécurité Internet utilisent plus ou moins d’espace disque (à prendre en compte si votre disque dur approche de la saturation), de mémoire vive et de ressources du processeur. Pour faciliter la vie de leurs clients, tous les éditeurs de sécurité Internet proposent des suites complètes comprenant à la fois un pare-feu, un antivirus voire diverses autres fonctions protectrices (antiphishing, antispam, contrôle parental, etc. Il est également indispensable de remettre régulièrement à jour ses logiciels (pare-feu, antivirus, mais aussi système d’exploitation et navigateur web) et d’ouvrir un compte utilisateur dédié à l’Internet (surfer via le compte d’administrateur facilite l’accès des pirates aux fichiers et aux paramètres du système).

    Alors que le premier se charge de contrôler les échanges de données entre l’ordinateur et le réseau, le second tente de repérer les codes malveillants susceptibles de s’insérer sur le disque dur, soit en les comparant à une base de signatures tenue à jour par les éditeurs, soit en effectuant une analyse basée sur la reconnaissance de parties de codes ou sur le comportement des fichiers exécutés sur l’ordinateur. L’utilité de ces fonctionnalités dépend de ce que chacun cherche, l’idée est donc pour vous d’observer les fonctionnalités proposées par chacun d’eux, et de choisir celui qui correspond le mieux à vos attentes. Bonjour,
    les antivirus cités à la fin de l’article sont tous performants, mais comme dit dans la conclusion, le meilleur moyen de ne pas se faire avoir est d’apprendre comment les attaques fonctionnent afin de bien s’en protéger. La réponse n’est pas évidente à donner, car non seulement on ne sait pas toujours ce qui se cache effectivement derrière ces “technologies”, mais en plus celles-ci peuvent être différentes entre les antivirus et donc faire sensiblement varier la réponse. Il n’existe donc pas de meilleur antivirus mais le meilleur antivirus pour votre propre utilisation : celui dont l’interface vous convient, colle à votre budget si vous optez pour un modèle payant ou encore celui dont les fonctionnalités intégrées vous sont vraiment utiles.

    Attention par contre aux outils intégrés d’”anti-publicités”, ou d’optimisation de l’ordinateur dont beaucoup d’alternatives (gratuites) existent… Il faut non seulement observer les fonctionnalités qui vous intéressent mais aussi celles qui ne sont pas utiles pour vous. EDIT : Un lecteur a très justement remarqué que je scanne uniquement les programmes malveillants, mais que les antivirus utilisent également des heuristiques, c’est-à-dire des méthodes d’analyses comportementales des antivirus. Plus l’antivirus contient de fonctionnalités, plus les performances (en général) peuvent se voir dégradées, par exemple un logiciel VPN ralentit en toute logique la navigation, les anti spams ralentissent l’envoi et/ou la réception de mail, les boucliers web ralentissent la navigation sur Internet…etc.

    La multiplication récente d’adwares, de spywares et d’hameçonnage est une raison de plus pour s’équiper d’un antivirus qui ne soit pas seulement une protection contre les virus, mais aussi une protection contre tous les dangers.

    Show Buttons
    Hide Buttons