Le réflectomètre optique : tout savoir sur l’appareil

Avec le développement de la technologie de la fibre optique et l’apparition des nouveaux réseaux optiques, les réflectomètres optiques sont devenus incontournables. Ces appareils optoélectroniques servent à la caractérisation de la fibre optique. Ils sont généralement utilisés pour créer une image virtuelle d’un conduit de câble en fibre optique. Trouvez ici un aperçu de leur fonctionnement.

Qu’est-ce qu’un réflectomètre optique ?

Aussi appelé OTDR (Optical Time Domain Reflectometer), le réflectomètre optique est un outil de mesure électronique. Il est utilisé pour localiser, caractériser, dépanner et entretenir les réseaux de télécommunications dans le domaine de la fibre optique. C’est un dispositif optoélectronique informatisé qui permet de mesurer des évènements comme la perte d’un coupleur ou l’atténuation d’un connecteur.

A lire en complément :
PC portable gamer asus ou msi ?

C’est l’équipement idéal si voulez obtenir des informations sur la longueur de la fibre ou des données sur les performances des diverses liaisons optiques. Vous pouvez en découvrir une large gamme sur Photon Lines. C’est un équipement indispensable pour un technicien qui travaille avec la fibre optique.

Comment fonctionne un réflectomètre optique ?

Le fonctionnement du réflectomètre otique est tel qu’il envoie une impulsion d’énergie lumineuse qui est générée par une diode laser à une extrémité de la fibre optique. L’appareil porte une photodiode qui mesure le retour d’énergie lumineuse dans le temps et lui effectue une conversion en valeur électrique échantillonnée et amplifiée. Ensuite, elle l’affiche de manière graphique sur un écran.

A lire aussi :
Le Bitcoin permet de sécuriser les transactions dans les casinos

La longueur totale des câbles, de même que l’emplacement de chaque événement sont calculés en fonction du temps de propagation en boucle de l’impulsion lumineuse qui est diffusée au sein du cœur de la fibre optique. Quant à l’affaiblissement, il est calculé en fonction du changement d’amplitude proportionnelle de la lumière qui est rétro diffusée.

Par ailleurs, plusieurs modèles de réflectomètres optiques modernes font automatiquement la sélection des paramètres d’acquisition optimaux pour des fibres optiques en envoyant des impulsions de test. C’est une procédure connue sous le nom d’auto configuration, auto-setup ou auto-test. Toutefois, en dépit des avancées qu’a connues la technologie, avec la création de nombreux systèmes de test OTDR, il est toujours essentiel de bien maitriser tous les paramètres et la façon d’impacter les résultats que vous obtenez.

Comment choisir le bon réflectomètre optique ?

Pour choisir un réflectomètre optique, il convient de déterminer d’abord les longueurs d’onde précises. Elles sont de 1310/1550nm pour la fibre monomode et de 850/1300 nm pour celle multimode. Il faut ensuite opter pour une gamme dynamique sur la base de la distance à couvrir, puis sélectionner les équipements qui ont une zone morte beaucoup plus petite.

Par ailleurs, sur le marché, il y a aujourd’hui des réflectomètres optiques de divers modèles, avec des fonctionnalités variables. Cependant, lors de la sélection de votre appareil, il faut se pencher sur les fonctionnalités telles que : la résolution d’échantillonnage, les zones mortes (événement et atténuation), le post-traitement, le rapport et la possibilité de déterminer des seuils d’échec/succès.

En gros, le réflectomètre est un appareil dont l’utilisation et le choix nécessitent une certaine connaissance dans le domaine de la fibre optique.

Show Buttons
Hide Buttons