Guide complet pour réaliser le benchmark de sa carte graphique

Le benchmark est un procédé qui consiste à tester les performances d’une pièce précise. Cela concerne par exemple la carte graphique de votre ordinateur qui est un élément essentiel pour la machine. Différents points sont à prendre en compte pour réussir le coup comme la vitesse de fonctionnement et l’efficacité du chipset. Il suffit de trouver l’application qui vous convient pour le test afin d’obtenir des résultats fiables.

Les méthodes possibles pour réaliser un benchmark d’une carte graphique

Il est important de bien déterminer la méthode à appliquer pour réaliser un benchmark carte graphique sur un ordinateur. Cela peut en outre dépendre du logiciel à utiliser au risque de se retrouver avec de mauvaises surprises. Le plus important est d’obtenir des résultats clairs et fiables concernant la pièce de votre PC. Il faut s’informer sur les éléments qui sont les plus vérifiés pendant la réalisation du travail pour améliorer la machine.

A découvrir également : Essence de la tempête : Puissance et sérénité dans la nature

La méthode à appliquer dépend de l’outil utilisé pour le test

  • 3D Mark est le plus populaire
  • Unigine est aussi un bon choix
  • FurMark n’est pas à mettre de côté

Il est important de bien s’informer sur les fonctionnalités disponibles sur chaque outil avant de prendre une décision. Certaines peuvent être présentes sur les uns mais indisponibles sur les autres comme le Heaven et Valley. Il faut dans ce cas faire attention à ne pas céder à la précipitation au moment de faire son choix.

Les facteurs à prendre en compte pendant le test

  • La fréquence d’horloge de la carte
  • Le nombre de cores sur le produit
  • La mémoire vidéo dont elle dispose
  • Les jeux et les résolutions que la carte peut supporter

Chaque indicateurs clés des performances de la carte doit être pris en compte et vérifier dans les détails. C’est important pour assurer la qualité et la rapidité de traitements de données par la carte graphique. Ainsi, il y moins de risque de se retrouver avec des jeux qui se plantent même les plus gourmands.

A lire en complément : Le nouveau Directeur Général de Orange Cameroun

Les étapes à respecter pour réussir un benchmark d’une carte graphique

La réalisation d’un benchmark d’une carte graphique se fait par étape selon la méthode appliquée.

Benchmark avec un logiciel dédié

  • Fournir des données claires et fiables
  • Obtenir des scores pour le CPU et le GPU
  • La possibilité de consulter les performances approximatives pour les fréquences d’images

Certains logiciels offrent la possibilité de réaliser un benchmark gratuit contrairement à d’autres. Il ne faut pas non plus se fier uniquement au score total pendant la vérification du test. Il est important de prendre note des scores individuels de chaque composant pris en compte. Un seul remplacement peut changer le score accumulé au cas où vous l’oublieriez.

Benchmark intégré dans les jeux

  • Vérifier efficacement l’indice de performance de la carte graphique
  • Se baser sur la qualité d’affichage des jeux

Cette pratique est plus facile à faire contrairement à ce que beaucoup peuvent l’imaginer. Il faut en outre faire preuve de subtilité et ne rien laisser au hasard sur les détails. Il ne faut pas hésiter à demander les avis des spécialistes si la situation l’exige. Aucun détail ne doit être laissé au hasard pour faciliter la prise de décision concernant la carte graphique. D’où l’importance de passer par un spécialiste si vous avez des doutes sur les résultats affichés par le test.

Quelques conseils et astuces pour l’analyse et l’interprétation des résultats

Une fausse interprétation des résultats peut pousser à prendre une mauvaise décision. Il faut dans ce cas faire preuve d’ingéniosité tout en insistant sur chaque détail.

Les premiers éléments à retenir pendant l’interprétation

  • Vérification du taux d’images par seconde
  • Contrôle de la température de la carte graphique

Un signe flagrant concerne la fluidité de benchmark. Une latence peut indiquer que la pièce n’est pas capable de gérer convenablement les affichages graphiques. Concernant le FPS, un indice inférieur à 30 n’est pas bon signe pour le composant. Il ne faut pas non plus négliger le risque de surchauffe qui est le signe que la carte n’est pas assez performante pour l’ordinateur. Elle risque de causer des problèmes quand vous lancerez certaines applications gourmandes.

D’autres conseils à retenir pour mieux s’orienter

  • La performance de la carte peut dépendre des pilotes
  • Les systèmes d’exploitation sont aussi à vérifier
  • Les configurations matérielles doivent être prises en compte

Il faut faire preuve de prudence au moment d’interpréter les résultats pour éviter de prendre une mauvaise décision. Il est aussi primordial de bien déterminer les utilisations que vous avez prévues pour la carte graphique. Il sera alors plus facile d’apporter les améliorations adaptées à vos besoins tout évitant d’endommager l’ordinateur.